- S'identifier -
Forum de Tabou.be: J'ai vraiment besoin de vous
S'identifier Inscription
   
 

J'ai vraiment besoin de vous


Messages 1 à 12 sur 12
   
 
» Navigation dans le forum
Tabou » Forum » Fil 973
   
Epervier
epervier
PDS:
Totem: Epervier | Quali: éloquent | Fédération: Les Scouts | Section: ANU | Troll Footprint: ED5

Voilà, je vaits tenter de résumer la situation en quelques mots:

Cette après-midi, un de nos animateurs louveteaux s'est tué dans un accident de voiture. Il était passager et est mort sur coup.

Il est ... était animateur depuis un an et demi chez nous mais comme me l'a dit une des animatrices scoutes, c'était "comme si on l'avait toujours connu, depuis qu'on était petit".

Comme animateur d'unité, j'ai contacté tous les animateurs de l'unité pour les mettre au courant en gérant au mieux l'annonce de la mauvaise nouvelle à des animateurs et animatrices maintenant très retournés. Demain, le staff d'unité conduit et accompagne le staff louveteau au funérarium.

Mais je pense que ce qui va être le plus difficile, c'est Samedi. Nous avons décidé de maintenir l'activité St Nicolas et d'annoncer la nouvelle à l'ensemble de l'unité. Les 48 louveteaux étant ainsi "soutenus" par le reste de l'unité. Je ne sais pas du tout, comment faire, comment le dire, avec quels mots, ... Je ne sais même pas si je serai capable de le faire, je l'aimais beaucoup moi aussi. Or comme animateur d'unité, tout le monde compte sur moi pour cela et j'ai peur de mal faire ou de "craquer" devant les louveteaux qui risque alors de le vivre encore plus mal.

Peu d'entre vous ont probablement déjà vécus la même situtation mais vous pourrez peut-être avec un peu de recul me conseiller. Je crois que j'avais surtout besoin, moi, de vider mon sac en en parlant à des personnes qui pouvaient comprendre.

Posté le 01-12-2002 à 22:56:02
  
Mangouste
Mangouste
Totem: Mangouste

tient...

J'ai sus les yeux (va savoir pq) un livre de Claire Kebers intitulé :

"La soufrance, la mort : comment en parler ?"

je n'ai jamais eu a parler dece genre de chose, alors je serais bien mauvais conseillé...mais je lis ce bouquin pour demain et si ya qqchose d'interressant je le retranscrirai ici

T'as peur de craquer devant les gosses ?

Ou est le mal à montrer ses sentiments ? Si on aprenait aux gosses à le faire un peu plus, yen aurait moins des comme moi )

Mangouste

Posté le 01-12-2002 à 23:15:54
  
animateur_12
animateur_12

Je suis certain que tu ne le feras pas mal. Et puis quelle importance ca a! Le principal ce sont les sentiments exprimés.
Craquer c'est aussi quelque chose de naturel. Personne ne pourra te le reprocher.

Entoure toi du Staff, et pourquoi pas de ton animateur federal qui lui pourra certainement te soutenir et t'aider car lui ne connaissait pas la personne comme toi tu la connaissais et dis ce que tu as sur le coeur, ce que tu penses. Dis comme ca vient. Ne te prend pas la tete a preparer quelque chose. ca je te promet que c'est pire.
Courage

Posté le 01-12-2002 à 23:23:30
  
Jabiru
Jabiru
Totem: Jabiru | Quali: Feu de camp

Epervier,

Bien que je ne te connaisse pas, je sais que nous sommes tous uni par un lien qui est le scoutisme et que, en un sens, nous sommes tous frères. Je t'exprime par ces mots mes sincères condoléances.

Si je ne m'abuse, Elan s'est trouvé dans une situation similaire le 19 novembre et pourra certainement nous donner de bons conseils à ce sujet.

Une chose essentielle est, à mes yeux, de demander aux louvetau ce qu'eux désire faire (tel que, rédaction de lettres pour la famille du défunt, veillée commémorative,....)pour qu'ils puisse, eux aussi, faire leur deuil.

Je concluerai par la phrase qu'a écrit darzee "Personne ne meurt tant qu'un seul de ses frères pense encore à lui"

Jabiru

Posté le 01-12-2002 à 23:27:48
  
darzee
darzee
Totem: Mapache Soñador | Quali: (raton laveur reveur) | Section: Castors

Sincère condoléance, Epervier.
Malheureusement je suis passé par une dificile situation il y a quelques années, un eclaireur est mort pendant une operation a l'hopital. le même jour on a su que la troupe, les pios et d'autres amis etaient partis ver le funerarium. Alors le staff on a bondi pour ètre avec eux dans ce moment si dificile et incomprehensible.
Pendant tout le voyage je n'arretait pas de penser a la même question que toi: comment leur parler? Que leur dire? Je suis arrivé a l'hopital sans trouver la reponse, je ne me rappelle pas de mes mots, seulement de leurs regards sur moi.
Cela fait longtemps et aujourd'hui je pense que la meilleur reponse c'est ètre là et partager ce moment. Les loups, le staff, vous avez perdus un ami, un frère mais vous rester là, ensemble. Voila mon petit conseil.

Posté le 02-12-2002 à 00:03:43
  
Elan
Elan
Totem: Élan | Quali: Retraité du Mouvement | Fédération: Les Scouts

Je ne vais pas te débiter de fadaises et de banalités, Epervier, tu n'en as pas besoin.

Bien sûr, je compatis, j'ai l'impression que l'histoire repasse les plats d'il y a deux semaines. Je sais que ça fait mal, qu'on se sent affreusement seul même lorsqu'on est au milieu de tous ces gens qui portent la même peine, on se demande si elle est vraiment divisée, ou bien simplement multipliée par le nombre de gens présents.

Il te faudra garder la tête froide, un peu plus froide que les autres, c'est vrai, parce que dans la tourmente, les regards se portent souvent vers le capitaine, c'est vrai.

Mais que cela ne t'empêche surtout pas de pleurer si tu en as envie !
Même si tu es, un peu plus que les autres, appelé à gérer tant bien que mal ce tragique passage de la vie des gens, ne te sens surtout pas prisonnier de ce rôle, tu as aussi le droit de faire ton deuil, tu as aussi le droit d'avoir mal, dans de telles circonstances où on est face à sa douleur, personne ne t'en voudra pour quoi que ce soit, au contraire. Chercher à contenir tes sentiments ne te fera pas de bien et ne fera pas de bien aux jeunes, ni aux animateurs.

Que chacun en fasse à sa mesure, si vraiment, au moment où tu dois parler, tu ne sais pas, les mots ne sortent pas, quelqu'un d'autre le fera pour toi, sans que quiconque t'en tienne grief.

Je n'ai pas de conseils à donner, un décès n'est pas l'autre et, n'étant pas l'animateur fédéral de Maurice, qui est mort il y a deux semaines, je n'ai pas eu à gérer ça (c'était dans une unité de Laurent, l'autre Epervier), je n'ai donc que fort peu d'expérience en la matière.

Mon coeur te dirait de laisser parler le tien. C'est ainsi que tu diras les choses les plus vraies, celles qui ne font pas mal, puisqu'elles viennent du plus profond de toi. La mort fait partie intégrante de la vie, il ne faut pas chercher à l'escamoter, les mots que te dicteront ton coeur seront ceux qu'il faut, ne t'en fais pas.

La vie s'arrête là, elle continue ici et elle repart là-bas, encore ailleurs.
Tu ne sais pas d'où elle vient, où elle va, ni ce qu'elle réserve, à personne.
Tu es là aussi pour t'occuper des vivants, ils vont sans doute chercher en toi l'épaule où s'appuyer, l'oreille qui les écoutera, le coeur qui saura les comprendre un peu.

La mort est ressentie de manière encore plus brutale par des gars et des filles de 20 ans que par des vieux croûtons de 30 ou 40 ans, ou plus, je ne sais pas dans quelle frange tu te situes, qui y sont hélas un petit peu plus habitués.

Je crois que te consacrer encore un peu plus à tes jeunes et tes animateurs, même si c'est paradoxal, t'aidera un peu à passer ce cap difficile. Tu pourras je l'espère accomplir déjà une partie de ton travail de deuil, parce que tu auras peut-être plus l'occasion d'en parler que d'autres, avec la place un peu centrale que tu occuperas probbablement.

Je ne puis que te souhaiter bon courage, toutes mes prières t'accompagnent, si cela peut t'aider.
Je te souhaite aussi de trouver le regard qui accueillera le tien quand tu seras perdu, d'entendre le mot qui réconforte quand tu en auras besoin et de trouver l'épaule où te poser quand ta main cherchera du soutien.

Voilà, je n'ai pas forcément de grand talent d'orateur quand c'est pour dire autre choses que des bêtes blagues, mais j'espère avoir pu t'apporter quelque réconfort.

De tout coeur avec toi,

Eric Lampe

Posté le 02-12-2002 à 02:53:24
  
Anubis
Anubis

Sincères condoléances Epervier et courage à toute ton Unité.
La mort est partie intégrante de la vie et n'est sans doute qu'un passage. Le plus dur est toujours pour ceux qui restent.
Je vous souhaite de trouver force dans la foi qui vous anime et réconfort au sein de notre grande famille.

Pensées émues.

Posté le 02-12-2002 à 07:48:06
  
Epervier
Epervier
Totem: Epervier | Quali: Joker | Fédération: Les Scouts | Section: CADRE

Bonjour Epervier.

Tu m'excuseras de tenir des propos presque techniques pour répondre à ton post parce que je ne suis pas sûr, vraiment, de m'être complètement remis du décès de Goundi. Longue digestion...

Ton job, Epervier, sera beaucoup plus difficile que celui d'un(e) autre car il te faudra à la fois gérer ton propre deuil et favoriser celui des loups.

Mon expérience n'est pas immence en ces matières, mais j'ai pu constater que les animateurs du staff concerné sont très très affectés. Dans cette situation, leur disponibilité est affaiblie et leur capacité à entourer leurs animés assez affectée.

Or, il faut encadrer les louveteaux, pour deux raisons:

1. Il faut que les loups fassent leur propre deuil, chacun à sa manière. Il importe qu'il puisse donc expulser leurs tensions internes, exprimer ce qu'ils ont sur le coeur. Cela signifie essentiellement les faire parler, beaucoup, alors que, paradoxalement, les adultes se sentent plus à l'aise en conservant de longs et pesants (pour les loups) silences.

2. Les louveteaux ne sont pas coutumiers de ce type de situation. Beaucoup ne savent donc tout simplement pas comment se comporter. ON guette donc chez ses pairs les attitudes à avoir, simplement parce qu'on a besoin de références. Si l'un ou l'autre leader naturel du groupe se met à pouffer de rire, ils suivront; s'il pleure, ils suivront, etc.

Je pense donc que c'est important de leur parler, avant la cérémonie pour leur expliquer les différentes étapes de cette cérémonie, les préparer à cette phase très impressionnante ou, au cours de l'offrande, chacun est invité à s'approcher du cercueil. C'est important aussi, de leur dire, en toute simplicité, qu'ils peuvent pleurer s'ils le souhaitent. Si possible, avoir quelques adultes (peut-être des parents si les animateurs ne se sentent pas prêts sur ce coup-là, trop désireux de se retrouver ensemble, en staff) semés cà et là parmi les louveteaux pour les aider, leur glisser un mot à l'oreille, leur expliquer qu'on est dans telle ou telle partie de le cérémonie.

S'agissant de l'expression, un idée peut être de réunir les louveteaux une heure avant les funérailles dans une salle paroissiale quelconque, et de leur proposer, par exemple, d'offrir un dessin à leur animateur. Le dessin est aussi un mode d'expression et ils peuvent faire un dessin dans lequel ils représentent un bon souvenir qu'ils ont avec cet animateur. Je ne sais dans quelle mesure les loups iront jusqu'au cimetière, mais si ils y vont, ils pourront jeter leur dessin sur le cercueil et s'ils n'y vont pas, quelqu'un peut se charger de le faire à leur place.

L'unité de Wavre, touchée récemment par un tel deuil avait organisé, la veille des funérailles, une veillée mortuaire dans une église du coin. Cela avait permis aux staffs (et à quelques éclaireurs) d'être là. Cela m'a paru très important car ils jouaient un rôle actif dans cette veillée, rôle actif qu'ils n'auraient pas dans une même mesure le lendemain, lors des funérailles. Ils ont ainsi pu "progresser" dans leur deuil, ce qui est très positif. Peut-être cela les a-t-il rendus plus disponibles pour leurs éclaireurs le lendemain (mais j'en doute un peu parce qu'ils étaient très, très loin dans leur chagrin).

S'agissant de samedi, maintenant, et de l'annonce faite au reste de l'unité, j'imagine difficilement de prendre un micro et d'annoncer cela en carré d'unité.

Pourquoi ne pas prendre les sections les unes après les autres, passer dans chacune d'elles et leur expliquer avec des termes adaptés à leur âge. Tu pourrais ainsi parler en d'autres termes à des baladins et à des éclaireurs. En outre, tu aurais chaque fois des groupes plus petits devant toi, ce qui rendra les choses plus faciles parce que plus "intimes".

Tu pourrais proposer à chaque section de faire un cadeau à la meute qui est dans le peine. Peut-être les baladins voudront-ils faires des quatre-quarts, et la troupe composera-t-elle une chanson ? Ce serait l'occasion pour chaque section de se fédérer autour d'un projet collectif. La section exprime ainsi son émotion, aussi, et les louveteaux reçoivent directement et concrètement un réconfort.

Voilà, je viens d'écrire cela sans me relire. Je m'aperçois que ce ne sera peut-être pas très clair. Je vais t'envoyer mon numéro de téléphone par mail parallèle. N'hésite pas à m'appeler...

Bon courage.


Laurent Deutsch

Posté le 02-12-2002 à 07:58:20
  
Epervier
Epervier
Totem: Epervier | Quali: Joker | Fédération: Les Scouts | Section: CADRE

Damned.

Je n'arrive pas à t'envoyer un mail direct. Je t'invite donc à m'en adresser un (en cliquant sur le mot "e-mail" sous ma photo) pour que je puisse te répondre.


Laurent Deutsch

Posté le 02-12-2002 à 08:00:18
  
Galago
Galago
Totem: Galago | Quali: Mors aux dents | Fédération: GCB | Section: CADRE

soyez prudents sur les routes et faitent passer le message.

Posté le 02-12-2002 à 11:28:06
  
caribou
caribou
Troll Footprint: 7D1

c'est vrai que cette situation est difficile à gérer et je te souhaite tout le courage qu'il te faudra
amitiés scoutes

Posté le 02-12-2002 à 11:48:25
  
Epervier
Epervier
Totem: Epervier | Quali: Joker | Fédération: Les Scouts | Section: CADRE

Pensez aussi (si les lieux se présentent favorablement) qu'une cérémonie religieuse un peu longue est très difficile à vivre pour les enfants. Ils pourront peut-être rester sages, s'ils sont très disciplinés, jusqu'au bout, mais auront besoin, après, d'extérioriser leur tension. Ils seront restés sans bouger pendant 1 h 30. Déjà comme ça, ils ont ensuite besoin de se défouler grave. Mais alors, si, en outre, la tension émotionnelle est grande, cela multipliera probablement la nécessité, pour eux, de pouvoir courir et crier.

Y a-t-il, à proximité de l'église (mais pas juste à côté, pour respecter le recueillement qui régnera sur le parvis) une prairie où vous (qui ? pourquoi ne pas demander un coup de main d'animateurs d'autres staffs, voire de parents ?) pourriez organiser un petit jeu tout à la fois court et intense, hstoire de vraiment bien se défouler ? Ou une danse de jungle... Cette dernière (je pense à celle de "Mowgli chasse") a en outre pour vertu de resouder le groupe, ce dont la meute aura peut-être besoin...

Je sais que cela (vite un jeu au sortir de l'église) pourra paraître étrange, voire déplacé, à d'aucuns. C'est pourquoi il faut en tout cas avoir eu l'occasion d'en toucher un mot à la famille de la victime pour leur expliquer les raisons pour lesquelles vous organisez ce petit jeu rapide au sortir de l'église. Je ne sais pas quelle est la nature des rapports que tu entretiens avec elle, si vous vous voyez régulièrement et si ils sont compréhensifs, mais si c'est le cas, cela vaut peut-être la peine d'essayer...

En résumant, je te propose d'essayer:

1. La veille des funérailles: une veillée pour les staffs de l'unité (les loups sont bienvenus s'ils le désirent. (Si nécessaire, je puis te détaille run petit peu ce qui s'était fait voici 15 jours) Ceci aide les staffs à digérer.

2. Avant les funérailles: réunir les louveteaux une heure avant pour deux choses:

2a. leur expliquer le déroulement de la messe
2b. leur permettre de s'extérioriser, de s'exprimer (par exemple en ofrant un dessin à leur animateur)

3. Après les funérailles: Petite activité défoulante, intense mais courte avec les loups.

4. soit après cette activité, soit samedi: Re-activité d'expression pour les loups.

5. Samedi. Tu passes dans chaque section individuellement. Tu leurs epxliques les choses calmement, sans chercher à noyer le poisson. Tu insiste ssur le fait que toute la meute est malheureuse et tu leur proposes d'offrir un cadeau à la meute. Cela aidera les membres de cette section à extérioriser ce qu'ils ont sur leur coeur.

Voilà, je t'ai envoyé mes coordonnées. Tu me joins comme tu veux.


Laurent Deutsch

Posté le 02-12-2002 à 12:19:21
  
 

» Répondre à ce message
Pour répondre, vous devez soit
  • être membre et ouvrir une session en temps que membre
  • nous donner quelques informations personnelles pour pouvoir déterminer à qui on a affaire
Que désirez-vous faire?